Les règles de CODD pour un SGBD relationnel

Les règles de CODD constituent la Loi que tout bon système de bases de données relationnel devrait respecter à la lettre… Mais quelles sont ces règles ? Comment s’appliquent-elles ?

Les douze règles de Codd (numérotés de 0 à 12, donc en fait treize…) formalisent la notion de SGBD relationnel. C’est bien le docteur Codd, père fondateur de l’algèbre relationnelle qui grave ainsi dans le marbre les 13 commandements de la Loi pour tout SGBD se prétendant relationnel. Ces règles sont basées sur ses travaux originaux effectués à partir de 1970, et ont été publiées dans deux articles de vulgarisation du magazine Computerworld (octobre 1985) : Is your DBMS really relational ? et Does your DBMS run by the rules ? Ces règles constituent les fondements des bases de données relationnelles et permettent de connaître le niveau relationnel du produit d’un éditeur. Ne pas s’y contraindre impliquera plus d’inconvénients que d’avantages. En un sens elles gravent dans le marbre « la Loi » que tout bon SGBD relationnel devrait suivre. Juridiquement il s’agit là du document le plus précieux concernant les règles de l’art des bases de données relationnelles.

L'article sur les règles de Codd pour les SGBD relationnels -  PDF - 330 ko
L’article sur les règles de Codd pour les SGBD relationnels
Code SQL associé à l'article -  Zip - 5.1 ko
Code SQL associé à l’article

D’autres ressources sur le sujet par SQLpro sur developpez.com